Category Archives: Voyage

Trek sur le Mt Everest – Les Bases

L’Himalaya – et sa montagne de célébrités, l’Everest – fascine depuis longtemps les gens du monde entier. Bien que seul un petit pourcentage de la population de la planète atteindra le point le plus élevé de la Terre, vous pouvez toujours suivre les traces aventureuses d’Edmund Hillary et Tenzing Norgay en vous rendant au camp de base de l’Everest.

Des paysages époustouflants sont une évidence dans ce voyage. Mais à quoi d’autre pouvez-vous vous attendre – comme, vraiment vous attendre ?

Ce sera très physique.

Vous ferez beaucoup de marche au cours du trek. Attendez-vous à passer de 4 à 9 heures par jour sur une variété de terrains, y compris des collines abruptes, des ponts suspendus et des sentiers rocheux. Ne vous laissez pas berner par le terme familier’Nepali Flat’ – ces tronçons du sentier sont moins escarpés que d’autres, certes, mais ils sont encore ondulants.

Vos efforts sont récompensés à chaque fois, cependant, lorsque vous vous régalez les yeux sur le paysage à couper le souffle du Népal devant vous.

Retour à l’essentiel

La nourriture et l’hébergement le long du trek jusqu’au camp de base de l’Everest peuvent être de base, mais c’est plus qu’adéquat. Les menus de la maison de thé offrent tous une gamme similaire d’aliments qui comprend des momos (boulettes), des nouilles, de la soupe et du dal bhat (riz, curry et légumes). Bien qu’il puisse devenir un peu répétitif, le menu riche en glucides vous fournira toute la nourriture dont vous aurez besoin pendant votre séjour en montagne. Il est cependant conseillé d’éviter la viande, car toute viande doit être transportée et la fraîcheur ne peut être assurée.

La population locale recommande la soupe à l’ail comme remède naturel contre le mal des montagnes. Mon seul conseil à ce sujet ? Pensez à vos colocataires si vous avez ceci pour votre repas du soir.

Les chambres auront un lit simple avec oreiller. Certaines maisons de thé fournissent également une couverture, mais un sac de couchage de bonne qualité est votre meilleur ami les nuits froides. Les salles de bains partagées sont la norme, et oui, vous deviendrez un adepte de l’utilisation de toilettes à squat.

way to mt everest

Mal de l’altitude

Environ 50% des gens ont le mal de l’altitude, donc vous pourriez en faire l’expérience sous une forme ou une autre pendant votre trek. A partir d’une altitude de 3000 m au-dessus du niveau de la mer, vous pouvez rencontrer des symptômes communs tels que des maux de tête et des nausées.

Certaines personnes prennent du Diamox (acétazolamide) pour soulager le mal de l’altitude – mais votre médecin vous donnera tous les conseils appropriés, alors assurez-vous de leur rendre visite avant de partir en voyage. Le paracétamol et l’ibuprofène peuvent aussi aider à soulager les symptômes. Si vous choisissez de prendre Diamox, un effet secondaire est une augmentation de la miction, alors soyez prêt à faire des retraites tactiques derrière les buissons pendant le trek !

Dans des cas plus rares, le mal aigu des montagnes (AMS) peut s’aggraver en œdème cérébral de haute altitude (HACE) ou en œdème pulmonaire de haute altitude (HAPE). Ces conditions sont moins courantes mais potentiellement mortelles, il est donc important d’écouter vos guides. S’ils vous conseillent de descendre à une altitude inférieure, faites confiance à leur expérience et laissez-vous guider par leurs recommandations. Descendre à une altitude plus basse est le seul remède sûr pour l’AMS, de sorte qu’à chaque descente, vous commencerez à vous sentir beaucoup mieux à mesure que vos symptômes s’atténuent.

La toux de Khombu

Certains randonneurs peuvent aussi développer ce qu’on appelle’La toux de Khombu’. La combinaison de l’effort physique, des températures froides et une faible humidité signifie que votre corps respire rapidement de l’air froid et sec qui assèche la muqueuse des poumons et des bronches, ce qui entraîne une toux sèche et sèche.

Boire beaucoup de liquides chauds soulagera la toux. Le port d’un chamois ou d’un bandana peut aussi aider, car il garde votre gorge au chaud et empêche l’air froid et les particules d’entrer et d’irriter vos poumons.

Embouteillages

Le camp de base Everest est un sentier de plus en plus populaire. Selon la période de l’année où vous faites de la randonnée, vous croiserez des chemins avec d’autres randonneurs. Soyez attentif sur les sentiers étroits et permettez aux marcheurs plus rapides de vous dépasser. Les bêtes de sommets comme les vaches, les ânes et les yaks sont monnaie courante sur la montagne. Restez à l’écart d’eux de peur de rencontrer l’extrémité pointue d’une corne errante !

Quatre saisons en une journée

Le temps se déplace très rapidement sur la montagne. Votre journée peut commencer par un ciel bleu clair, mais peut rapidement se transformer en pluie et/ou neige. Le fait de s’habiller en couches vous permet d’ajouter ou de retirer plus facilement des vêtements selon les conditions météorologiques. Transportez toujours des vêtements de pluie (veste de pluie, pantalon imperméable et guêtres) dans votre sac de jour pour en faciliter l’accès.

Souvenirs de toute une vie

Les douleurs physiques de votre aventure vont bientôt s’estomper, mais ce qu’il vous restera est un trésor de souvenirs pas comme les autres. Les amitiés qui se forgent au cours de votre voyage sont souvent rapides et profondes. La majesté de l’Himalaya et la gentillesse du peuple Sherpa restent toujours avec vous. Et quand vous regardez en arrière sur votre trek au Népal jusqu’au camp de base de l’Everest, vous regarderez en arrière avec un sentiment d’accomplissement et de bonheur.

Les avantages du working Holiday Visa

Des partenariat entre les pays ont permis la naissance de projets divers en vue de faciliter les déplacement des populations a travers le monde. Le Working Holiday Visa, connu sous le signe de WHV, est le fruit d’une riche coopération entre différents pays partenaires. Le Programme visa Vacances & Travail (PVT) reste aujourd’hui l’aboutissement d’un partenariat très solide entre des pays comme la France et l’Australie, partenaires depuis 2004. Il permet à des jeunes dont la moyenne d’âge est comprise entre 18 ans et 30 ans de pouvoir voyager et découvrir l’Australie tout en ayant l’opportunité de travailler en vue de financer leur voyage.

Découvrir des pays étrangers

plage australienneLe visa Working Holiday est un type de visa qui met en rapport quelque huit pays avec la France. C’est un moyen de découvrir des pays et d’être en phase avec la culture d’autres peuples. La France a une coopération de PVT avec l’Australie, le Japon, la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, la Nouvelle-Zélande, la Russie, le Brésil et le Canada. C’est alors un moyen pour faciliter la découverte de belles régions et de beaux reliefs. Mais aussi de donner aux jeunes de 18 à 30 ans des privilèges d’aventure vers les plus beaux endroits du monde. De plus, vous allez pouvoir devenir des backpackers et intégrer une très grande communauté de routards avides de découvertes.

Améliorer son niveau de langue

Le working holiday visa permet aussi d’améliorer son niveau d’anglais. En fait, en vous mettant en relation avec des populations diverses aux cultures variées, ce type de visa vous donnera l’occasion d’accroitre votre niveau d’anglais par le biais de la pratique en immersion. En réalité, en Australie par exemple, cette compréhension de la langue anglaise vous permettra de travailler et de faire diverses rencontres permettant de rendre unique votre séjour. En ce qui concerne l’Australie où aucun quota n’est imposé pour le working holiday visa (contrairement au Canada par exemple), vous pourrez, en tant que backpacker, apprendre l’anglais de diverses façons que ce soit par vous même ou via des cours de langues avec des organismes prives.

Travailler

Le programme visa vacances & travail autorise aussi la personne concernée à travailler pendant un certain temps en Australie en vue de gagner sa vie et de subvenir à ses besoins le temps d’un séjour de un an ou plus. En effet, le backpacker pourrait travailler pour n’importe quel employeur, et ce dans n’importe quel domaine qu’il choisit mais seulement pour une durée maximale de 6 mois. Cela ne vous permettra pas d’accéder aux meilleurs emplois bien entendu, mais vous aurez la possibilité de trouver des petits boulots pour financer votre voyage ou road trip. Seulement, pour se faire il est important de disposer d’un visa en règle. Un visa réglementaire permettra de prendre en charge toutes les demandes d’emploi et surtout de profiter de votre séjour sans aucun problème.

Pour approfondir sur le sujet, visitez cette page Pinterest ou le Blogger du guide Partir en Australie

Vivre et Travailler en Australie

L’optimisme des australiens, la bonne santé économique du pays ainsi que sa météo plus que favorable en font un pays très attractif, séduisant chaque année de plus en plus d’immigrants potentiels. A l’écart du reste du monde, l’isolation de cette ile-continent offre à ses habitants une certaine tranquillité d’esprit, loin du tumulte économique qui frappe le reste du monde. De plus en plus de jeunes français se laissent tenter par une aventure sur ce continent lointain! Analyse.

Ce pays encore jeune est devenu aujourd’hui une des destinations plus populaires pour les expatriés à la recherche d’un nouvel eldorado. Fort dynamisme de la croissance économique, climat agréable tout au long de l’année et l’attitude plutôt détendue des australiens font de ce pays un compromis idéal pour les immigrants du monde entier. De nombreux jeunes y partent avec un visa working holiday ou permis vacances travail en poche avec pour but d’y rester et éventuellement de s’y établir sur du long terme.

Culture Australienne

Scoop ItA l’origine habitée par le peuple aborigène, l’Australie a été façonné par la colonisation britannique mais les australiens ont su développer peur propre culture, si bien qu’aujourd’hui personne ne parle de cette ile continent comme une variante du style de vie britannique.
La culture « Aussie » est le résultat d’un mélange de courants : fortement influencée par la culture américaine diffusée à la télévision, elle est aussi empreinte de la culture asiatique due aux migrants venus des pays de l’Asie du Sud-Est. L’immigration anglo-saxonne est néanmoins toujours très présente notamment en provenance de la Grande Bretagne, de l’Irlande, des Etats-Unis et du Canada.

Economie

bondi-beach-sydneyLes principales industries présentes en Australie sont l’agriculture, l’extraction minière (métaux précieux), le commerce et l’industrie. Mention particulière pour les ressources naturelles du pays sont un des clés de la prospérité de l’Australie. Le continent est abrite d’ailleurs quelques-unes des plus grandes compagnies minières dans le monde, mais ne dispose pourtant que d’une fraction des ressources mondiales accessibles.
L’industrie plutôt récente du secteur des services est un domaine en pleine expansion nécessitant pour le pays de faire appel à la main d’œuvre étrangère. C’est le cas notamment pour les soins médicaux, infirmiers, dentaires mais également l’ingénierie de tout type. Cette situation représente donc une aubaine pour les immigrants étrangers qualifiés qui ont désormais la possibilité de s’installer en Australie avec un visa de travail relativement facile a obtenir.

Imposition en Australie

A la différence de la France, les imports sont en Australie prélevé à la source. Cela signifie que chaque mois un pourcentage est retiré du salaire brut de tout employé, évitant ainsi de devoir faire une déclaration d’impôts à la fin de chaque année fiscale. Pour en savoir plus sur le sujet, visitez le Facebook du Guide Partir en Australie!