Category Archives: Sports

Trek sur le Mt Everest – Les Bases

L’Himalaya – et sa montagne de célébrités, l’Everest – fascine depuis longtemps les gens du monde entier. Bien que seul un petit pourcentage de la population de la planète atteindra le point le plus élevé de la Terre, vous pouvez toujours suivre les traces aventureuses d’Edmund Hillary et Tenzing Norgay en vous rendant au camp de base de l’Everest.

Des paysages époustouflants sont une évidence dans ce voyage. Mais à quoi d’autre pouvez-vous vous attendre – comme, vraiment vous attendre ?

Ce sera très physique.

Vous ferez beaucoup de marche au cours du trek. Attendez-vous à passer de 4 à 9 heures par jour sur une variété de terrains, y compris des collines abruptes, des ponts suspendus et des sentiers rocheux. Ne vous laissez pas berner par le terme familier’Nepali Flat’ – ces tronçons du sentier sont moins escarpés que d’autres, certes, mais ils sont encore ondulants.

Vos efforts sont récompensés à chaque fois, cependant, lorsque vous vous régalez les yeux sur le paysage à couper le souffle du Népal devant vous.

Retour à l’essentiel

La nourriture et l’hébergement le long du trek jusqu’au camp de base de l’Everest peuvent être de base, mais c’est plus qu’adéquat. Les menus de la maison de thé offrent tous une gamme similaire d’aliments qui comprend des momos (boulettes), des nouilles, de la soupe et du dal bhat (riz, curry et légumes). Bien qu’il puisse devenir un peu répétitif, le menu riche en glucides vous fournira toute la nourriture dont vous aurez besoin pendant votre séjour en montagne. Il est cependant conseillé d’éviter la viande, car toute viande doit être transportée et la fraîcheur ne peut être assurée.

La population locale recommande la soupe à l’ail comme remède naturel contre le mal des montagnes. Mon seul conseil à ce sujet ? Pensez à vos colocataires si vous avez ceci pour votre repas du soir.

Les chambres auront un lit simple avec oreiller. Certaines maisons de thé fournissent également une couverture, mais un sac de couchage de bonne qualité est votre meilleur ami les nuits froides. Les salles de bains partagées sont la norme, et oui, vous deviendrez un adepte de l’utilisation de toilettes à squat.

way to mt everest

Mal de l’altitude

Environ 50% des gens ont le mal de l’altitude, donc vous pourriez en faire l’expérience sous une forme ou une autre pendant votre trek. A partir d’une altitude de 3000 m au-dessus du niveau de la mer, vous pouvez rencontrer des symptômes communs tels que des maux de tête et des nausées.

Certaines personnes prennent du Diamox (acétazolamide) pour soulager le mal de l’altitude – mais votre médecin vous donnera tous les conseils appropriés, alors assurez-vous de leur rendre visite avant de partir en voyage. Le paracétamol et l’ibuprofène peuvent aussi aider à soulager les symptômes. Si vous choisissez de prendre Diamox, un effet secondaire est une augmentation de la miction, alors soyez prêt à faire des retraites tactiques derrière les buissons pendant le trek !

Dans des cas plus rares, le mal aigu des montagnes (AMS) peut s’aggraver en œdème cérébral de haute altitude (HACE) ou en œdème pulmonaire de haute altitude (HAPE). Ces conditions sont moins courantes mais potentiellement mortelles, il est donc important d’écouter vos guides. S’ils vous conseillent de descendre à une altitude inférieure, faites confiance à leur expérience et laissez-vous guider par leurs recommandations. Descendre à une altitude plus basse est le seul remède sûr pour l’AMS, de sorte qu’à chaque descente, vous commencerez à vous sentir beaucoup mieux à mesure que vos symptômes s’atténuent.

La toux de Khombu

Certains randonneurs peuvent aussi développer ce qu’on appelle’La toux de Khombu’. La combinaison de l’effort physique, des températures froides et une faible humidité signifie que votre corps respire rapidement de l’air froid et sec qui assèche la muqueuse des poumons et des bronches, ce qui entraîne une toux sèche et sèche.

Boire beaucoup de liquides chauds soulagera la toux. Le port d’un chamois ou d’un bandana peut aussi aider, car il garde votre gorge au chaud et empêche l’air froid et les particules d’entrer et d’irriter vos poumons.

Embouteillages

Le camp de base Everest est un sentier de plus en plus populaire. Selon la période de l’année où vous faites de la randonnée, vous croiserez des chemins avec d’autres randonneurs. Soyez attentif sur les sentiers étroits et permettez aux marcheurs plus rapides de vous dépasser. Les bêtes de sommets comme les vaches, les ânes et les yaks sont monnaie courante sur la montagne. Restez à l’écart d’eux de peur de rencontrer l’extrémité pointue d’une corne errante !

Quatre saisons en une journée

Le temps se déplace très rapidement sur la montagne. Votre journée peut commencer par un ciel bleu clair, mais peut rapidement se transformer en pluie et/ou neige. Le fait de s’habiller en couches vous permet d’ajouter ou de retirer plus facilement des vêtements selon les conditions météorologiques. Transportez toujours des vêtements de pluie (veste de pluie, pantalon imperméable et guêtres) dans votre sac de jour pour en faciliter l’accès.

Souvenirs de toute une vie

Les douleurs physiques de votre aventure vont bientôt s’estomper, mais ce qu’il vous restera est un trésor de souvenirs pas comme les autres. Les amitiés qui se forgent au cours de votre voyage sont souvent rapides et profondes. La majesté de l’Himalaya et la gentillesse du peuple Sherpa restent toujours avec vous. Et quand vous regardez en arrière sur votre trek au Népal jusqu’au camp de base de l’Everest, vous regarderez en arrière avec un sentiment d’accomplissement et de bonheur.

Débuter en drone en quelques étapes

Si le début du 20e siècle a lui été marqué par les tout premiers vols d’avions pilotés, aujourd’hui, on parle beaucoup plus d’autre chose. Il s’agit toujours et encore d’une nouvelle catégorie d’engins volants que sont les drones. Cet article n’a pas pour objectif de vous relater tout ce qu’il faut connaître sur les drones mais étant plutôt adeptes de ces petits engins aériens, nous avons souhaiter vous faire partager notre passion.

Nous allons considérer que vous avez déjà fait une introduction aux drones mais que vous souhaitez clairement débuter dès aujourd’hui.

A vrai dire pourquoi pas, voici une sélection de shoot aériens réalisés le weekend dernier!

Screen Shot 2016-06-15 at 00.16.11

Screen Shot 2016-06-15 at 00.16.32

Screen Shot 2016-06-15 at 00.16.44

Si tel est votre cas, il vous est recommandé de bien lire cet article. D’entrée, la passion d’avoir un drone, de le contrôler, d’apprécier des joies du FPV (Vol en immersion), de réaliser des photos ou des vidéos aériennes de très hautes résolutions vous tente depuis un petit moment mais vous ne savez ni comment et où aller ? Voici pour vous quelques petites étapes pour bien débuter dans l’utilisation des drones. Vous allez y trouver des conseils ainsi que des mises en garde pour bien réussir dans les drones. Il est grand temps pour vous de vous lancer dans cette magnifique des drones. Attention seulement de ne pas devenir des utilisateurs accros des drones.

Si vous êtes bien prêts, alors commençons dès à présent…

  1. Faites le choix d’une bonne machine

Lеs dеrnіеrs mоdèlеs dе drоnеs dе lоіsіrs sоnt bаrdés dе tесhnоlоgіеs dіvеrsеs еt vаrіéеs, quі vоnt du stаbіlіsаtеur gуrоsсоріquе аu GРЅ еn раssаnt раr lе lіmіtеur d’аltіtudе оu lе rеtоur аutоmаtіquе аu роіnt dе déраrt. Маіs nоus раrlоns ісі dе drоnеs dоnt lеs рrеmіеrs рrіх sе sіtuеnt еntrе 350 (АR.Drоnе) еt 999 еurоs (DЈІ Рhаntоm Vіsіоn). Dеs budgеts соnséquеnts роur dеs еngіns quі nе реrmеttеnt раs dе fаіrе du vоl іndооr.

Cependant, avec l’arrivée de l’hiver et ses problèmes climatiques, c’est extrêmement plus compliqué de faire voler son drone en plein air. Surtout que tout le monde ne dispose pas de cette chance de vivre dans une très grande propriété à la campagne ou encore de pouvoir faire quelques kilomètres en voiture afin de faire voler un drone pendant seulement 10 minutes d’autonomie pour la plupart des batteries des drones.

L’objectif pour vous tout sera simplement de disposer d’une machine qui vous permette d’apprendre les bases du pilotage, voire devenir un pro du manche en intérieur. Pour s’y faire il faut se pencher vers une machine plus petite, robuste, ne pouvant pas mettre salon votre en péril en cas de mauvais contrôle. Le drone le plus adéquat à ce type d’usage est sans doute le Hubsan X4. Ce petit drone tenable sur la pomme de main a déjà tout d’un cador car il embarque un stabilisateur et propose des paramètres sur sa télécommande. Il est aussi très léger (30g) et est très divertissant à piloter et surtout bien adapté pour voler en intérieur sans risques. Il coute moins de 70 dollars et vous donne une bonne initiation et les bases du pilotage. Dès que vous allez maîtriser son pilotage, vous pourrez enfin opter pour autre chose de plus grand et de plus professionnel.

  1. Apprendre à se hisser en l’air

Le Pilotage des drones est une activité passionnante en effet. Une fois que vous aurez porté votre choix vers un drone particulier, je suis certain que vous allez l’ouvrir à l’arrache, charger et brancher les batteries quelques minutes, chercher la télécommande et essayer votre premier décollage. Vous allez vous-même constater le résultat : un salon que vous allez sans doute mettre dans un autre état. Oups ! Pour ceux qui détestent ranger leur salon comme moi, ne tentez pas ce coup. Il vous faut au préalable quelques BA.-BA pour apprendre à voler.

LA PATIENCE DOIT ETRE AU RENDEZ-VOUS !

Patience ! Et encore patience ! Selon le drone que vous aurez, il vous d’abord certaines règles basiques avant d’effectuer votre première traversée du désert J J . Il faut ainsi, vérifier la tension de la batterie de votre drone, les piles de votre télécommande, régler la manette de gaz à zéro, mettre la télécommande et seulement ensuite le drone. Rassurez-vous qu’il y a bien interconnexion en votre drone et sa télécommande sinon vous y passerez des années devant un drone assis et vous regardant.

 

RETENIR QUELQUES NOTIONS DE BASE

 

C’est et très pratique. Vous allez par exemple choisir entre le « Mode 1 » et « Mode 2 ». Ces derniers déterminent l’ordre des manettes de la télécommande. Le plus souvent, par défaut, on se trouve au Mode 2 c’est-à-dire manette de gaz à gauche et manette directionnelle à droite. Si vous êtes en Mode 1 C’est logique que ce soit l’inverse. Faites votre choix !

  1. Tentez le coup des simulateurs de vol de drones

Ici, admettons que vous êtes un grand fan des drones mais qu’avant de vous y lancer, vous ne souhaitez pas dépenser les premiers dollars dans un drone sans connaître exactement à quoi s’attendre. Vous êtes libre de tester des simulateurs de vol de drones. Il s’agit bien sur des logiciels et applications mobiles qui vous permettent de prendre les commandes d’un drone et de retrouver les sensations du vol exactement comme si vous étiez dans une réalité. Deux applications pourront vous aider : L’AR.Drone de Parrot, et un autre qui est plutôt pour les utilisateurs IOS.

Visitez RebelMouse ou Medium pour en savoir plus!

Les Phénomène Rando et Trail en France

Trailers, runners, randonneurs, ils sont partout… Sur les plages, en montagne, sur le bitume ou les chemins de terre. Mais qu’est-ce qui fait courir ces femmes et ces hommes?
Quand vous faites de la randonnée, vous élargissez votre point de vue aussi bien à l’intérieur (votre corps) qu’a l’extérieur!
La course a pied permet de s’évader, de décompresser et surtout inspire la plupart de ses pratiquants qui prennent le temps d’observer le paysage.
Ce sport est quasiment une drogue car cela devient progressivement une habitude, un plaisir pour le pratiquant.
Un reportage super intéressant que nous souhaitions partager avec nos lecteurs.
Credits: Sophie Accarias – Pauline Guigou – Frédéric Buy – Christian Herregods – Didier Terrade – Frédéric Rogliano